Restauration et patrimoine

L’installation d’un parquet dans une cave voutée

On interpose entre lambourde et parquet une sous-couche isolante avec polyanne intégré

L’humidité étant le principal ennemi du bois, de très vieilles lames de chêne ont été chinées, elles présentent l’avantage d’être particulièrement stable à des hygrométries élevées.

Placées à « blanc » elles ont été ensuite usinées sur place et clouées sur double lambourdages

Les vieilles lames en sapin du Nord sont démontées précieusement, facilitant le passage des réseaux

L’ensemble des solives est remise à niveaux.

Après rénovation et ponçage ,le sapin du nord présentera une patine inimitable

Défi et intérêt principal

90 % de nos vieux parquets peuvent être restauré

  • 90%

Plutôt qu’un effet « Vintage » sur un parquet made in China, pourquoi ne pas opter pour ce qui existe déjà, un geste éco-responsable offrant à vos sols une indéniable patine que le temps a lentement installé.

Toujours moins cher que du neuf, on peut pratiquement tout faire, remplacer les vieilles lames clouées ou collées, faire disparaître d’ancien foyer de cheminée, cloisons…

Nous disposons à ce sujet d’un stock important de vieilles lames toute essence de bois, chêne,sapin du nord, pitchpin que nous réservons uniquement à nos chantiers de restauration.

Bel écrin pour ce parquet raboté, poncé, huilé